aliments de régime
Santé / Bien-être

5 mythes sur la perte de poids qui vous empêchent d’atteindre votre objectif

Pour des raisons de santé ou d’esthétique, des millions de gens se mettent chaque année au régime. Un nombre tout aussi grand d’astuces leur promettent une perte de poids rapide, en seulement quelques jours ou quelques semaines. Cependant, elles ne sont pas toujours efficaces et surtout, elles ne permettent pas une perte de poids durable. Trop restrictifs ou pas assez nourrissants, ces régimes peuvent, au mieux refaire grossir, au pire mettre en danger la santé. Découvrez quels sont ces mythes sur la perte de poids qui sont en fait contre-productifs. Et découvrez la méthode qui doit réellement s’intégrer à votre programme perte de poids.

Mythe n°1 : les produits 0% sont les meilleurs alliés pour perdre du poids

En réalité, ce qui est absent dans les produits allégés est systématiquement remplacé par des épaississants et des conservateurs. Ils ne sont donc pas forcément meilleurs pour la santé. Ils peuvent même créer une sensation de faim car le cerveau ne comprend pas que vous puissiez manger sans que les calories correspondantes soient, elles aussi, ingurgitées. Mieux vaut choisir des produits contenant naturellement moins de gras et de sucre.

Mythe n°2 : il faut surveiller les calories pour garder la ligne

S’il est en effet préférable de ne pas consommer un excès de calories, ce n’est pas l’élément principal à prendre en compte dans votre programme perte de poids. Une portion de frites peut contenir moins de calories qu’une pomme, mais elle contient aussi 10 fois plus de graisse et beaucoup moins de fibres. Il faut donc veiller aux apports nutritionnels des aliments et penser davantage à la santé physique et mentale qu’à l’obtention d’une taille de guêpe.

Mythe n°3 : manger essentiellement de la salade est la solution pour fondre

Manger de la salade à la pause dej’, au restaurant ou le soir ne vous garantit pas une perte de poids. Tout dépend des ingrédients qui la composent et de la sauce qui l’accompagne. Le plus important, c’est que votre corps mange à sa faim et qu’il soit nourri avec les ingrédients dont il a besoin, c’est-à-dire, des parts équilibrées de légumes, de protéine et de glucide.

Mythe n°4 : il faut éliminer l’huile et les pâtes pour une alimentation saine

L’huile et les pâtes (ou le pain) ne sont pas vos ennemies. Au contraire, l’huile contient des oméga 3, bon pour l’organisme, et les féculents vous donnent l’énergie nécessaire pour tenir la journée. Ce qui importe, en revanche, c’est la composition de ces aliments. Choisissez des huiles riches en acides gras essentiels et préférez les pâtes complètes.

Mythe n°5 : les compléments alimentaires font perdre du poids

Les compléments alimentaires ne brûlent pas les calories et ne font pas perdre du gras. Ils sont simplement là pour aider, dans une moindre mesure, à perdre du poids sur le très court terme. Pour fonctionner, ils doivent être associés à une bonne alimentation et à un mode de vie actif. L’outil qui peut véritablement aider dans la perte de poids durable est le ballon gastrique. Il vous aide à contrôler vos portions et vous pousse à réapprendre à manger sainement.

Comment le ballon gastrique aide-t-il à la perte de poids durable ?

Il s’agit d’un ballon posé dans l’estomac, sans que cela ne nécessite une opération chirurgicale, afin de réduire la sensation de faim. Cet effet pousse automatiquement le porteur à réduire ses portions et à manger plus intelligemment. Comme il n’a pas l’impression de se priver, il apprend naturellement à maîtriser ses quantités et ne craque pas avec le temps.

Cependant, le port du ballon gastrique nécessite tout de même un suivi par des professionnels, sans quoi il n’est pas efficace. Le régime par ce biais doit être encadré par un coach sportif ainsi que par un diététicien qui fournit un programme perte de poids équilibré. Il n’y a pas de contraintes ni d’effets secondaires à craindre. Avec le ballon, et accompagné(e) par ces professionnels de la santé, vous n’aurez aucun mal à perdre du poids sans risquer le yo-yo par la suite.